Ozawa (Bruxelles)

For English, click here

C’est suite à une invitation que j’ai découvert Ozawa. Il est vrai que j’avais une idée erronée de l’enseigne basée sur le nom à consonance très japonaise. Il ne s’agit pas d’un restaurant japonais mais d’une néo-cantine offrant plusieurs plats asiatiques.

C’est donc le comptoir qu’on retrouve directement à l’entrée. La carte est affichée et on peut passer la commande qui nous sera servie à table. La cuisine se trouve derrière le comptoir et on peut voir le Chef et son équipe s’affairer à travers les vitres. C’est toujours sympa d’avoir un contact avec le Chef et de discuter avec lui dans le cas où on a des hésitations concernant les ingrédients. Pour s’installer, on a le choix entre des banquettes ou des petites tables le long des fenêtres. La décoration est assez épurée, on est plutôt dans l’efficacité.

Il y a au menu, des plats qui seront toujours proposés mais d’autres qui évoluent comme le plat du jour à emporter ou encore la sélection du Chef. Tout est frais et préparé maison. On a goûté les dim sum et gyoza (4 pièces pour 5 euros) que le Chef prépare quotidiennement. Vous serez sûr(e) de ne pas manger des bouchées vapeur qui proviennent d’un rayon de surgelés. Les gyoza et dim sum sont cuits dans un panier-vapeur donc ce sera un peu différent de ceux que vous trouvez dans les restaurants japonais et qui sont poêlés à la base. C’était très bon, bien farci et la pâte était fine comme il fallait.

On a également goûté les California roll saumon (4 pièces) pour 5 euros. Ils sont présentés avec une confiture d’abricot qui donne une agréable saveur sucrée-salée. On peut les manger sans sauce soja tellement la confiture suffit. Ils sont bien roulés, ne se détachent pas au premier mouvement de baguettes et il y a un bon équilibre entre le riz et le poisson. Le saumon est accompagné de concombre pour avoir un peu de croquant.

En plats, nous avons choisi le ramen au poulet et le donburi au tofu teriyaki, tous deux à 15 euros. Les ramen sont également faits maison et on le goûte à la texture de la nouille qui reste bien ferme malgré le bouillon dans lequel elle trempe. Le bouillon est d’ailleurs très savoureux. J’avais des doutes concernant le poulet mais tous les morceaux étaient tendres car ils utilisent la cuisse. On n’est pas en reste pour les légumes qui sont bien servis et amènent de la couleur au bol. Il y a également l’œuf qui est cuit comme il faut avec un jaune à peine coulant.

Si vous préférez le riz, le donburi fera votre bonheur. Il n’y a rien à redire sur la cuisson du riz qui est servi avec le tofu enrobé de sauce teriyaki (soja sucrée) et les mêmes légumes que pour le ramen. La sauce est douce, pas écœurante, légèrement épaisse pour mieux enrober les aliments. Tout se mélange pour notre plus grand plaisir gustatif et il y a assez de sauce pour accompagner le plat.

Il y a également des desserts proposés et qui varient selon l’humeur du Chef. On avait pris comme boisson leur ice tea maison qui goûte délicieusement la citronnelle.

http://www.ozawa.be

Ouvert du lundi au vendredi de 11h30 à 14h30
02-899.39.20
Allée verte 5, 1000 Bruxelles

English version

It was thanks to an invitation that I discovered Ozawa. It is true that I had a mistaken idea of ​​the place based on the very Japanese-sounding name. It is not a Japanese restaurant but a new type of canteen offering several Asian dishes.

It makes sense that the counter that is the first thing you see at the entrance. The menu is displayed and we can place the order that will be served at the table. The kitchen is behind the counter and we can see the Chef and his team working through the windows. It’s always nice to have a contact with the Chef and to discuss with him if you have any hesitation about the ingredients. To settle, one has the choice between benches or small tables along the windows. The decoration is quite simple, they are more looking for the efficiency.

On the menu, there are dishes that will always be offered but others that change as the dish of the day for takeout or the selection of the Chef. Everything is fresh and homemade. We tasted the dim sum and gyoza (4 pieces for 5 euros) that the Chef prepares daily. You will be sure not to eat bites that come from a frozen shelf. The gyoza and dim sum are cooked in a steamer so it will be a little different from those you find in the Japanese restaurants and are pan-fried at the base. It was very good, well stuffed and the dough was fine as needed.

We also tasted the California roll salmon (4 pieces) for 5 euros. They are presented with an apricot jam that gives a pleasant sweet-salty taste. You can eat them without soy sauce because the jam is tasty enough. They are well rolled, do not break with the first squeeze of chopsticks and there is a good balance between rice and fish. The salmon is accompanied by cucumber for a little crunch.

For the dishes, we chose chicken ramen and teriyaki tofu donburi, both at 15 euros. The ramen are also homemade and you can taste the texture of the noodle which remains firm despite the broth in which it soaks. The broth is also very tasty. I had doubts about the chicken but all the pieces were tender because they use the thigh. We are not deprived of vegetables that are well served and bring colours to the bowl. There is also the egg that is cooked properly, with a barely flowing yolk.

If you prefer rice, the donburi will make you happy. There is nothing to say about the cooking of the rice which is served with tofu coated with teriyaki sauce (sweet soy) and the same vegetables as for the ramen. The sauce is sweet, not hearty, slightly thick to better coat food. Everything mixes for our greatest pleasure and there is enough sauce to accompany the dish.

There are also desserts offered and they vary depending on the mood of the Chef. We had taken as a drink their homemade ice tea which deliciously tastes lemongrass.

http://www.ozawa.be

Open Monday to Friday from 11.30am to 2.30pm
02-899.39.20
Allée Verte 5, 1000 Brussels