Mont-à-Gourmet (Gouy-lez-Piéton)

For English, click here

On a profité d’un week-end où les enfants étaient en camp scout pour aller manger en dehors de Bruxelles. Il y a tellement de restaurants qui me font envie et je pourrai maintenant retirer le Mont-à-Gourmet de ma To-go list. Je m’y suis prise plusieurs semaines à l’avance pour la réservation pour éviter toute déception. Il est vrai que le Chef Nicolas Tournay a été élu Premier Cuisinier de Belgique 2020 par le Club Prosper Montagné.

Le Mont-à-Gourmet se situe à Courcelles dans une maison, à un peu moins d’une heure de route de Bruxelles. Le restaurant n’est pas très grand et ils n’ont pas cherché à remplir tout l’espace de tables. Ce midi-là, il y avait une grande table dressée et deux autres dont la nôtre disposée près de la fenêtre. L’endroit est assez sobre et classe. Les tons sur les murs jouent avec des couleurs plus foncées et lumineuses. Il y a une atmosphère paisible qui s’en dégage. On a le bar à l’entrée et la salle est juste à côté. Les cuisines ne sont pas visibles. Il y a une terrasse située à l’arrière, près du jardin.

Pour le midi et le soir, il y des menus qui sont proposés. Nous avion choisi le Menu Balade à 4 services à 50 euros. On a hésité avec le 5 services pour goûter leur soufflé d’Automne (faisan, foie gras, topinambour) mais on n’avait malheureusement pas assez de temps. Il y a moyen de remplacer le dessert par les fromages en raison d’un supplément de 5 euros. On a commencé avec les mises en bouche. Il y avait un nougat de fromage de chèvre frais et pignons de pin; une croquette de cabillaud, maquereau et mayonnaise; un siphon de pommes de terre, crevettes grises et œufs de caille et une mousse de perdreau, marron, condiment japonais à base de vinaigre de prune. On a vraiment apprécié chaque mise en bouche, c’était délicat et parfait pour nous mettre en appétit. J’aimais beaucoup le côté salé et sucré de la dernière mise en bouche mais celle qui m’a plu le plus était le siphon de pommes de terre présenté dans la coquille d’oeuf. Il y avait le crémeux de la pommes de terre, le goût iodé des crevettes et l’œuf qui était encore coulant.

Il y a évidemment moyen d’accompagner le menu avec des vins mais les Bob n’ont pas été oubliés avec une sélection sans alcool pour 16 euros. La première entrée était la Saint-Jacques de Dieppe en deux temps avec une crème d’algues, huître, céleri rave et huile au citron. Les Saint-Jacques étaient poêlées mais également proposées en carpaccio. La cuisson était parfaite avec le dessus croûté et une chair fondante. Les Saint-Jacques crues étaient coupées finement, bien relevées avec l’huile de citron et la pulpe qui apportait un léger croquant et du jus. La crème d’algue se combinait bien avec les fruits de mer. Côté boisson, j’ai reçu une eau infusée à la salicorne et citron vert.

Pour suivre, nous avons dégusté une part de poisson confit au beurre, chicon, oseille, boutargue et cresson. Les gourmands que nous sommes avons particulièrement apprécié que la sauce au beurre soit laissée sur la table après qu’elle nous ait été servie, surtout qu’elle était délicieuse. J’adore la boutargue qui est une spécialité de plusieurs pays méditerranéens. Il s’agit d’œufs de poisson salés et séchés. Ça rajoute vraiment un plus au plat mais il n’en faut pas beaucoup puisqu’ils ont beaucoup de goût. La lotte était bien cuite avec une texture agréable. Cette entrée était accompagné d’une eau de poivre de Taiwan qui a un goût de Verveine. L’eau était plutôt épicée mais la saveur de verveine apportait beaucoup de fraîcheur. C’était assez surprenant.

Le plat était un chevreuil du pays en variation avec du coing, des champignons des bois, choux de Milan et blacknuts. Avant de nous servir le plat, on a pu admirer le chevreuil laqué longuement. C’était une très belle pièce et les arômes qui s’en dégageaient étaient exquis. On a reçu une assiette généreuse et il y avait également du chevreuil en version boulet de Liège avec une sauce sucrée et des petits raisins et des Spaetzle, pâtes alsaciennes. La viande était très tendre et même sans sauce, elle était savoureuse. Tous les accompagnements étaient bien exécutés. J’ai bu un jus de coing avec le plat et il était divin.

Pour l’inspiration sucrée, on avait un crumble de speculoos, une crème pâtissière, des Jack be little et un sorbet melonette et mandarine. Les Jack be little et melonettes sont des courges. C’était vraiment un dessert de saison. Le thé speculoos et mandarine était parfait avec ce dessert. Il y avait un bel équilibre, les courges n’étaient pas trop sucrées tout comme la crème pâtissière et c’était balancé avec le crumble speculoos qui était très gourmand. Le sorbet était intéressant et bien onctueux. Mon mari s’est laissé tenter par le chariot de fromages belges et ses garnitures.

http://www.lemontagourmet.be

Ouvert du mardi au samedi de 12h à 14h et de 19h à 21h et le dimanche de 12h à 14h
071-84.74.15
Place Communale 12, 6181 Courcelles

English version

We took advantage of a weekend where the children were at their scout camp to eat outside Brussels. There are so many restaurants where I want to go and I can now remove Mont-à-Gourmet from my To-go list. I made the reservation several weeks in advance to avoid the disappointment. It is true that Chef Nicolas Tournay was elected First Cook of Belgium 2020 by the Club Prosper Montagné and that certainly had an effect on the booking.

Mont-à-Gourmet is located in Courcelles in a house, just under an hour drive from Brussels. The restaurant is not very big and they did not try to fill the entire tablespace. That afternoon there was a large table and two others included ours arranged near the window. The place is quite sober and classy. The tones on the walls play with darker, brighter colors. There is a peaceful atmosphere that emerges from it. We have the bar at the entrance and the room is next door. The kitchens are not visible. There is a terrace at the back, near the garden.

For lunch and dinner, there are menus that are offered. We chose the 4-course Balade Menu at 50 euros. We hesitated with the 5 courses to taste their Autumn soufflé (pheasant, foie gras, Jerusalem artichoke) but we unfortunately did not have enough time. There is a way to replace the dessert with cheese with a supplement of 5 euros. We started with the appetizers. There was a nougat of fresh goat cheese and pine nuts; a cod, mackerel and mayonnaise croquette; a siphon of potatoes, gray shrimps and quail eggs and a partridge mousse, chestnut, Japanese condiment made from plum vinegar. We really enjoyed each appetizer, it was delicate and perfect to open our appetite. I loved the salty and sweet side of the last amuse-bouche but the one I liked the most was the siphon of potatoes presented in the eggshell. There was the creamy potato, the iodine taste of shrimp and the egg that was still flowing.

There is obviously way to accompany the menu with wines but the drivers were not forgotten with a selection of beverages without alcohol for 16 euros. The first starter was the Saint-Jacques from Dieppe in two ways with seaweed, oyster, celery root and lemon oil. The scallops were fried but also offered as carpaccio. The cooking was perfect with the crusty top and melting flesh. The raw scallops were finely sliced, well seasoned with the lemon oil and pulp which provided a crispy crunch and juiciness. The seaweed cream combined well with the seafood. As for the drink, I received water infused with salicorne and lime.

To follow, we tasted a portion of butter-candied fish, chicory, sorrel, butargue and watercress. The food lovers that we are particularly appreciated that the butter sauce was left on the table after it was served, especially since it was delicious. I love Boutargue which is a speciality of several Mediterranean countries. They are salted and dried fish eggs. It really adds a plus to the dish but it does not need much since they are quite flavorful. The monkfish was well cooked with a nice texture. This starter came with a pepper from Taiwan (that has a taste of Verbena) water. The water was rather spicy but the verbena flavor brought a lot of freshness. It was quite surprising.


The dish was a country deer in variation with quince, wild mushrooms, Milan sprouts and blacknuts. Before serving the dish, we could admire the deer lacquered for a long time. It was a very nice piece and the aromas that came off were exquisite. We received a generous plate and there was also deer as meatball with a sweet sauce and small raisins and Spaetzle, Alsatian pasta. The meat was very tender and even without sauce, it was tasty. All the sides were well executed. I drank a quince juice with the dish and it was divine.

For the sweet inspiration, we had a crumble of speculoos, a pastry cream, Jack be little and a sorbet of melonette and mandarin. Jack be little and melonettes are squash. It was really a seasonal dessert. The speculoos and tangerine tea was perfect with this dessert. There was a nice balance, the squash were not too sweet like the custard and it was balanced with the speculoos crumble which was very greedy. The sorbet was interesting and smooth. My husband was tempted by the Belgian cheese trolley and its toppings.

http://www.lemontagourmet.be

Open Tuesday to Saturday from 12pm to 2pm and 7pm to 9pm and Sunday from 12pm to 2pm
071-84.74.15
Place Communale 12, 6181 Courcelles