Le Local (Bruxelles)

For English, click here

Le Local nous a interpelées par son concept de vouloir privilégier le zéro-déchet. Le circuit court est évidemment mis en avant mais il y a une volonté de réutiliser les restes des repas précédents pour en composer d’autres. S’il n’y a pas moyen de le faire, les restes sont compostés et donnés aux producteurs. Dans leur engagement qui est présenté avec le menu, on parle aussi du bio, de l’agriculture raisonnée ou encore du commerce équitable.

On l’a compris, la philosophie des lieux dépasse le plaisir qu’il y a dans l’assiette et on s’en réjouit. Le restaurant est agréable et a une jolie et simple décoration. Il est très lumineux, les tons sont plutôt pastel avec du mobilier en bois clair. Je trouve les luminaires très sympas, on a l’impression de manger sous des petits nuages. On se sent tout de suite bien car on est accueillies avec le sourire.

Il y a plusieurs formules lunchs qui varient de 14 à 20 euros. On a le choix entre deux ou trois services et entre un plat du jour ou un roska (petite brioche d’origine séfarade). J’ai pris le menu trois services avec le plat pour 20 euros. Pour commencer, il y a eu un velouté de topinambours, chapelure de pain confit à l’huile, huile de persil et persil haché. Le velouté était crémeux et délicieux surtout accompagné de cette chapelure. Le pain était un peu gras et donnait de la texture à l’entrée. C’était ce qui apportait du goût à l’ensemble. L’huile de persil parfumait agréablement le velouté.

Pour le plat, j’ai reçu des carbonnades flamandes à la bière, purée et choux de Bruxelles. Pour les roskas, il y a un choix avec viande ou végétarien. Je me rappelle de l’époque où les choux de Bruxelles étaient une véritable punition. Depuis, j’ai retrouvé ce légume dans différents assiettes (dont celle de Hortense & Humus) et il n’a plus rien avoir avec ce truc trop cuit que je devais manger à la cantine scolaire. Les carbonnades étaient bien fondantes et la sauce à la bière était divine. J’ai aimé l’équilibre dans ce plat, l’assaisonnement était maîtrisé. De plus, la purée apporte de l’onctuosité et de la « douceur » au plat.

Quant au dessert, j’ai choisi la tarte au chocolat et coulis à la poire. C’était plus qu’un coulis, plutôt une mousseline de poire. On goûtait vraiment la poire, la pulpe granuleuse du fruit. Je ne suis pas une inconditionnelle des moelleux/fondants au chocolat car le goût est trop fort pour moi donc la tarte me convient mieux car avec la pâte, le chocolat est un peu balancé. Ce n’était pas trop lourd pour terminer ce joli repas.

http://www.lelocalbxl.be

Ouvert du lundi au vendredi de 12h à 14h, le mercredi du 18h à 22h, du jeudi au samedi de 19h à 22h et le samedi de 11h à 15h
02-647.68.03
Rue de la Longue Haie 51, 1000 Bruxelles

English version

The Local intrigued us by its concept of wanting to privilege the zero-waste. The short circuit is obviously put forward but there is a desire to reuse the remains of previous meals to cook others. If there is no way to do this, the remains are composted and given to the producers. In their commitment that is presented with the menu, we also talk about organic food, sustainable agriculture or even fair trade.

We can see that the philosophy of the place exceeds the pleasure that there is in the plate and we are excited about this. The restaurant is nice and has a cosy and simple decoration. It is very bright, the tones are rather pastel with light wood furniture. I find the lights very nice, it feels like eating under small clouds. And we feel nicely welcomed because we are greeted with a smile.

There are several lunch formulas that vary from 14 to 20 euros. You have the choice between two or three courses and between the dish of the day or a roska (small brioche of Sephardic origin). I took the three course menu with the dish for 20 euros. For starters, there was a soup of Jerusalem artichokes, confit bread crumbs with oil, parsley oil and chopped parsley. The soup was creamy and delicious especially with this breadcrumbs. The bread was a bit greasy and gave texture to the starter. It was what brought taste to the whole thing. The parsley oil pleasantly perfumed the soup.

For the dish, I received the Flemish carbonnades (beef) with beer, mashed potatoes and Brussels sprouts. For roskas, there is a choice with meat or vegetarian. I remember when Brussels sprouts were a real punishment. Since then, I found this vegetable on different plates (including the one of Hortense & Humus) and it has nothing to do with this thing overcooked that I had to eat at the school canteen. The carbonnades were well melted and the beer sauce was divine. I liked the balance in this dish, the seasoning was well done. In addition, the mashed potatoes brings smoothness and « softness » to the dish.

As for the dessert, I chose the chocolate pie and pear sauce. It was more than a sauce, rather a pear muslin. We really tasted the pear, the granular pulp of the fruit. I am not an unconditional of chocolate fondant because the taste is too strong for me so I like the pie better because of the dough, the chocolate is a little more balanced. It was not too heavy to finish this nice meal.

http://www.lelocalbxl.be

Open from Monday to Friday from 12pm to 2pm, Wednesday from 6pm to 10pm, Thursday to Saturday from 7pm to 10pm and Saturday from 11am to 3pm
02-647.68.03
Rue de la Longue Haie 51, 1000 Brussels

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s