La table de Maxime (Paliseul)

For English, click here

J’ai pris l’habitude de ne plus écrire sur les restaurants étoilés. C’est avant tout parce que je trouve que d’autres blogs le font mieux que moi et que quand je regarde les statistiques, ce ne sont pas ces articles qui vous intéressent le plus. Et pourtant, j’avais très envie de vous parler de la table de Maxime.

Notre visite date du 21 juillet. Ce jour-là, nous étions en route pour l’Alsace et on a juste cherché un restaurant dans les environs quand les 12 coups de midi ont sonné. Dans la liste proposée, je repère directement la table de Maxime. Cela fait depuis l’émission « Comme un Chef » que j’avais l’envie d’y manger mais vu la distance (1h30 de Bruxelles), cela demandait un minimum d’organisation. Nous n’avons donc pas hésité à nous y rendre, je regrette juste d’avoir débarqué en short et baskets car je ne voulais pas que ce soit considéré comme un manque de respect. Le restaurant est magnifique et pour une fois, le 21 juillet n’était pas accompagné de sa traditionnelle pluie ce qui nous a permis de nous installer sur leur agréable terrasse.

Nous avons pris le menu 3 services à 46 euros. On a commencé avec trois superbes mises en bouche. Il y avait une mise en bouche autour de la carotte, une croquette de moule et caponata d’aubergine ainsi qu’une émulsion de moule et bille de foie gras avec sa gelée de framboises. C’était de très bonne augure pour le reste du repas.

Pour l’entrée, je n’aurais pas pu rêver mieux puisqu’il y avait du homard. Il a été servi en deux versions: d’abord accompagné d’un jambon cuit à l’os, un sablé au parmesan, un caviar d’aubergines mais également avec une huile à la menthe, des petits pois et un tempura de fleur de concombre. Il y a un côté festif à recevoir ce genre de déclinaisons. Le jambon de la maison Poncelet nous a impressionnés par sa qualité, on a failli abandonner l’Alsace pour passer par leur boucherie et leur rendre une petite visite. J’aime beaucoup manger en Wallonie car les Chefs mettent souvent en valeur les producteurs locaux. Je ne saurais choisir laquelle des deux entrées j’ai préférée. J’ai aimé la version revisitée de la tartelette et l’autre bol était plutôt dans le crémeux mais à chaque fois, le homard était mis en valeur.

Je garde un très bon souvenir du plat. L’assiette qui nous a été servie était fantastique. C’était un veau cuit basse température au romarin, moutarde à l’ancienne, artichaut poivrade, morilles, asperges vertes, fèves des marais et gnocchis frits. Il y avait un agréable mélange de textures: du moelleux, du croquant, du croustillant… Le veau était exceptionnel, il fondait dans la bouche. Le jus, bien que discret en quantité, était puissant en goût et les accompagnements étaient parfaits. J’ai particulièrement apprécié les gnocchis frits.

Le dessert a été à la hauteur du reste du menu. L’assiette était très jolie. Il s’agissait de cerises pochées aux épices, tuile au chocolat noir, Parfait au yaourt, panna cotta à la fève de Tonka et glace à la pistache et citron vert. La tuile au chocolat noir était délicieuse et se mélangeait bien avec les cerises pochées. Il y avait une légère acidité avec les fruits séchés. J’ai trouvé sympa l’effet trompe-l’œil, les cerises sur le bord de l’assiette sont en fait des billes de panna cotta. Ce n’était pas trop lourd mais tellement gourmand. J’aurais voulu contempler un peu plus longtemps ce dessert mais le soleil en a décidé autrement. Les mignardises étaient tout aussi divines.

http://www.maximecollard.be

Ouvert du mercredi au dimanche
061-23.95.10

English version

I have decided for quite some times to no longer write about Michelin-starred restaurants. This is mainly because I find that other blogs do it better than me and that when I look at the statistics, it is not these articles that interest you the most (OK probably also because I’m lazy). And yet, I wanted to talk to you about La table de Maxime.

Our visit dates from July 21st. That day we were on our way to Alsace and we just looked for a restaurant in the vicinity when we got hungry. In the suggestins, I picked the table of Maxime without hesitation. Since the TV show « Comme un Chef » I had the desire to eat there but given the distance (1.30 hour from Brussels), this required a minimum of organization. So we went straight there, I just regret that I did not have the proper attire (short and snekers) because I did not want this to be considered as a lack of respect. The restaurant is beautiful and for once, July 21st did not come with its traditional rain which allowed us to settle on their pleasant terrace.

We took the 3 course menu for 46 euros. We started with three superb appetizers. There was a bowl presenting different versions of the carrot, a croquette of mussel and eggplant caponata as well as an emulsion of mussel and a foie gras marble with its jelly of raspberries. It was a good start and we were looking forward to the rest of the meal.

For the starter, I could not have asked for better since there was lobster. It has been served in two versions: first with a bone-cooked ham, parmesan shortbread, eggplant caviar but also with mint oil, peas and a flower tempura cucumber. You feel spoiled when you receive two starters instead of one. The ham from the Poncelet butchery impressed us by its quality, we almost gave up Alsace to go visit their slaughter house. I love to eat in Wallonia because the Chefs often showcase local producers. I could not choose which of the two plates I preferred. I liked the revised version of the tartlet and the other bowl was creamier but each time the lobster was the central piece.

I keep a very good memory of the dish . The plate served was fantastic. It was a low temperature cooked veal with rosemary, mustard, poivrade artichoke, morels, green asparagus, fava beans and fried gnocchi. There was a nice mix of textures: mellow, crunchy, crisp … The veal was exceptional, it melted in the mouth. The juice, although discrete in quantity, was powerful in taste and the sides were perfect. I especially enjoyed the fried gnocchi.

The dessert has lived up to the rest of the menu. The plate was very pretty. These were poached cherries with spices, dark chocolate tile, yoghurt ice cream, panna cotta with the Tonka bean and pistachio and lime ice cream. The dark chocolate tile was delicious and blended well with the poached cherries. There was a slight acidity from the dried fruit. I found the look alike effect quite nice, the cherries on the edge of the plate are actually panna cotta marbles. It was not too heavy but so greedy. I would have liked to contemplate a little longer this dessert but the sun decided otherwise. The mignardises were equally divine.

http://www.maximecollard.be

Open Wednesday to Sunday
061-23.95.10

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s