Origine (Etterbeek)

For English, click here

Un bon restaurant ouvert le lundi midi, ça vaut toujours la peine de le mentionner. Mon enthousiasme à le découvrir a failli être altéré par le parking hyper galère, sans doute causé par la rénovation de la Place Jourdan. L’adresse me disait vaguement quelque chose mais quand je suis rentrée dans ce tout nouvel établissement, j’ai immédiatement reconnu les lieux de feu Maison B. Je ne me doutais pas qu’ils avaient fermé, c’était un des tout premiers restaurants que j’avais testé pour ce blog.

Le restaurant a évidemment profité d’un relooking mais la structure est restée la même. Quand on rentre dans le restaurant, on a un long couloir qui nous mène vers l’espace principal. Il aurait été dommage de changer cette cuisine ouverte qui fait un peu penser à ce qu’on trouve dans les Teppan Yaki. On peut s’installer au comptoir arrondi qui nous permet d’observer le Chef dans le feu de l’action. Il y a beaucoup de graphisme colorés sur les murs. La carte du restaurant est affiché en grand sur les murs. Il y a, à chaque fois, trois choix par catégorie: froid à 10 euros, tiède à 14 euros, chaud à 18 euros et doux à 7 euros.

Le lunch à 15 euros se compose d’une soupe, d’un plat et d’un café. Même si le risotto aux asperges faisait envie, nous avions trop étudié la carte pour ne pas tenter le menu 4 services à 38 euros. Mon froid était le sashimi mariné. C’était délicat et fin. Les tranches de saumon avaient une belle épaisseur et la marinade n’altérait pas le goût du poisson mais le parfumait agréablement. La crème de wasabi était légère et pouvait plaire à ceux qui le boycottent d’habitude. J’ai adoré le cannelloni de wakame.

Pour l’entrée chaude, le tiède, j’ai choisi la croquette de truffe. J’ai toujours du mal à résister lorsqu’il y a des truffes même s’il n’y avait pas spécialement de surprise avec cette entrée. Ça ne m’a pas empêché de l’apprécier pleinement. La farce ricotta-tartufata fonctionne bien et la croquette est bien farcie. La roquette et la tomate confite viennent apporter une variation de goûts (amertume et acidité) à la croquette et cela donne un peu de fraîcheur. Les fines tranches de portobello étaient délicieuses.

J’ai beaucoup hésité pour le chaud, tous les choix semblaient appétissants. Je me suis décidée pour le filet mignon de bœuf. L’intitulé invitait vraiment au voyage. La sauce chimichurri (originaire d’Argentine) est à base de persil finement haché, ail haché, tomate,huile d’olive, origan et vinaigre. Les eryngii sont des pleurottes et j’ai apprécié leur cuisson, ils étaient grillés et limite croustillants par endroit. J’étais étonnée qu’ils ne demandent pas la cuisson de la viande lorsqu’ils ont pris la commande donc j’étais curieuse (au risque d’être déçue) de voir comment elle allait être. La viande a été servie saignante et elle était bien tendre.

J’ai terminé ce menu avec la tartelette fraise. Le sablé breton était bien croquant mais restait facile à manger avec les couverts. La compotée fraise et rhubarbe permet d’avoir une tartelette qui ne soit pas trop sucrée. La crème pâtissière yuzu se mélangeait parfaitement avec ce dessert qui n’était pas trop lourd. Le yuzu apportait une note acidulée à la crème et la quantité était bien dosée avec la tartelette. C’était un joli dessert, gourmand et différent des habituelles tartelettes aux fraises.

http://www.facebook.com/originerestaurant

Ouvert du lundi au vendredi de 12h à 14h30 et de 18h à 22h30 et le dimanche de 19h à 22h30
02-256.68.93

English version

A good restaurant open on Monday lunchtime, it is always worth mentioning. My enthusiasm to discover it almost vanished because the parking was so difficult, probably caused by the renovation of the Place Jourdan. The address vaguely remind me something but when I walk into this brand new place, I immediately recognized the Maison B. I did not know they had closed it was one of the very first restaurants that I had tested for this blog.

The restaurant has of course benefited from a makeover but the structure remained the same. When you enter the restaurant, you have a long corridor leading to the main room. It would have been a shame to change this open kitchen which is a bit like what we find in the Teppan Yaki. You can sit at the rounded counter which allows us to observe the Chef in the heat of the action. There is a lot of colorful drawings on the walls. The restaurant menu is displayed on the walls. There are three choices per category: cold at 10 euros, lukewarm at 14 euros, hot at 18 euros and sweet at 7 euros.

The lunch at 15 euros consists of a soup, a dish and a coffee. Even though the risotto with asparagus sounded great, we had looked too much into the menu and had to try the 4-course menu at 38 euros. My cold was the marinated sashimi. It was delicate and fine. The salmon slices were thick and the marinade did not alter the taste of the fish but pleasantly perfumed it. The wasabi cream was light and could please those who usually boycott it. I loved the wakame cannelloni.

For warm entry, the lukewarm , I chose the truffle croquette. I always struggle to resist when there are truffles even if there was not especially surprise with this entry. That did not stop me from fully appreciating it. The ricotta-tartufata stuffing works well and the croquette is well stuffed. The arugula and the sundried tomato bring a variation of flavors (bitterness and acidity) with the croquette and it gives a little freshness. The thin slices of portobello were delicious.

I hesitated a lot for the warm. All the choices seemed appetizing. I decided to go for the filet mignon of beef. The description really invited to travel. The chimichurri sauce (originating from Argentina) is made with finely chopped parsley, minced garlic, tomato, olive oil, oregano and vinegar. The eryngii are pleurottes and I enjoyed their cooking, they were grilled and barely crispy. I was surprised that they did not ask how I wanted my meat cooked when they took the order so I was curious (at the risk of being disappointed) to see how it was going to be. The meat was served medium rare and it was very tender.

I finished this menu with the strawberry pie. The breton shortbread was crisp but still easy to eat with the fork. The strawberry and rhubarb « jam » allows to have a tartelette that is not too sweet. The yuzu pastry cream mixes perfectly with this dessert which was not too heavy. The yuzu brings a tangy note to the cream and the quantity was well dosed with the tart. It was a nice dessert, gourmet and different from the usual strawberry pies.

http://www.facebook.com/originerestaurant

Open from Monday to Friday from 12pm to 2.30pm and from 6pm to 10.30pm and Saturday from 6pm to 10.30 pm
02-256.68.93

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s