Pré de chez nous (Bruxelles)

For English, click here

Depuis quelques années, la tendance dans la restauration est de servir du bio et privilégier le circuit court et on ne peut qu’apprécier ces initiatives. Le Pré de chez nous sélectionne ses producteurs selon une charte et travaille avec ceux qui pratiquent une agriculture durable et responsable, sans engrais chimique et pesticide.

Le restaurant se trouve au centre-ville. Si vous y allez en voiture, le parking Ecuyer est situé à 200 mètres du Pré de chez nous. Le lieu est vraiment dépouillé et un peu froid (impression qui était sans doute renforcée car nous étions installés près de la porte). J’avais l’impression que le restaurant était encore en cours de « décoration ». Il y a en fait deux parties: une pièce à l’entrée et la deuxième est un peu surélevée. Cette partie semble plus aboutie. Entre les deux, il y a le bar et on a une vue sur les cuisines. Il y a de l’espace pour accueillir des grands groupes.

J’étais assez enthousiaste à l’idée de découvrir leurs plats car j’avais eu l’occasion de consulter leurs menus qui sont postés régulièrement sur la page Facebook. Pour le lunch à 21 euros, il y a trois services avec plusieurs propositions. Pour l’entrée, j’ai hésité entre les poireaux confits, rillettes et le mijoté de porc, écrasé de panais. C’est finalement le dernier que j’ai choisi. J’ai aimé le visuel de l’entrée, j’ai trouvé que celle-ci semblait très gourmande avec ce jus dans lequel la viande avait été cuite. C’était fondant et l’ensemble était très onctueux. Les graines de courge apportaient un croquant agréable. Cela faisait vraiment du bien avec le temps gris et pluvieux qu’il y avait à l’extérieur.

Pour le plat, je n’ai pas hésité entre les trois propositions et j’ai pris l’œuf cuit à basse température et asperges. Étant une bonne mangeuse, j’ai toujours peur que ce genre de plat soit trop light mais il n’en était rien. J’ai une passion pour les œufs que je ne m’explique pas et je ne peux pas passer à côté des œufs cuits à basse température. Il y avait une céréale et une roquette assaisonnée en accompagnements. Les asperges étaient belles, bien cuites, légèrement poêlées et pas fibreuses. C’était simple et délicieux.

Côté dessert, j’avais lu qu’il y avait une mousse de noix de cajou mais il y avait en plus un carrot cake. C’était Noël avant l’heure. Le mélange était idéal. La mousse avait une agréable côté velouté et on retrouvait le goût des noix de cajou. Le carrot cake me faisait un peu penser au Financier (pâtisserie contenant de la poudre d’amande) par sa texture qui est moins sèche qu’un cake traditionnel. Il y avait aussi plus de matières apportées par les carottes. Les chips de carotte était une excellente idée et donnait une jolie finition au dessert.

predecheznous.be

Ouvert du mardi au samedi de 12h à 15h et de 19h à 22h
02-833.37.37

English version

For a few years now, the trend in restaurants has been to serve organic food and to favor the short circuit and we can only appreciate these initiatives. The Pré de chez nous selects its producers according to a set of rules and works with those who practice sustainable and responsible agriculture, without chemical fertilizers and pesticides.

The restaurant is located in the city center. If you go by car, the parking Ecuyer is located 200 meters from the Pré de chez nous. The place is really stripped and a bit cold (impression that was probably strengthened as we were seated near the door). I felt that the restaurant was still being « decorated ». There are actually two parts: one room at the entrance and the second one is a little elevated by a few steps. This part seems to be more cosy. Between the two, there is the bar and you have a view of the kitchen. There is space to accommodate large groups.

I was quite enthusiastic about the idea of ​​discovering their dishes because I had the opportunity to check their menus which are posted regularly on the Facebook page. For the lunch at 21 euros, there are three courses with several proposals. For the starter, I hesitated between the leeks, rillettes and the simmered pork, mashed parsnips. It was finally the last one I chose. I liked the visual of the starter, I found that this one seemed very appetizing with this juice in which the meat had been cooked. It was melting and the whole was very creamy. The squash seeds brought a pleasant crunch. It is definitely comfort food to me especially with the gray and rainy weather outside.

For the dish, I did not not hesitated between the three proposals and I took the egg cooked at low temperature and asparagus. Being a good eater, I always worry that this kind of dish is too light but it was not. I have a passion for eggs that I do not explain and I can not miss the eggs cooked at low temperature. There was a cereal and some seasoned arugula as side dish. The asparagus was beautiful, well cooked, slightly fried and not fibrous. It was simple and delicious.

On the dessert side, I read that there was a cashew nut mousse but it actually came with a carrot cake. It was Christmas before time. The mixture was ideal. The mousse had a pleasant velvety side and we could recognize the taste of cashew nuts. The carrot cake made me think of the Financier (pastry containing almond powder) by its texture which is less dry than a traditional cake. There was also more to chew because of the carrots. The carrot chips was a great idea and gave a nice finish to the dessert.

predecheznous.be

Open Tuesday to Saturday from 12pm to 3pm and from 7pm to 10pm
02-833.37.37

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s