Gramm (Bruxelles)

For English, click here

Premier post de 2017, l’occasion pour moi de vous présenter mes meilleurs vœux pour cette année nouvelle.

C’est au détour d’une notification sur Facebook que j’ai découvert le Gramm. La vue de quelques-unes de leurs photos de plats a terminé de me convaincre de me rendre rue de Flandre pour goûter leur cuisine. Avant le blog, je n’allais quasiment jamais manger au centre-ville mais depuis, j’éprouve le même amour culinaire pour la rue de Flandre que pour la rue Lesbroussart. Le restaurant a une décoration assez épurée et sobre. C’est surtout le plafond qui attire notre attention avec un montage de panneaux entre les lampadaires et les lettres en néon se trouvant dans la devanture. On se trouve dans une pièce en enfilade.

Il y a un menu unique à six services pour 45 euros mais à midi, on a également l’option de prendre un lunch deux services à 18 euros. Je vous avoue que le grand menu était très tentant mais à deux jours du réveillon de Noël et des vacances, j’ai préféré être raisonnable. Nous avons commencé avec un saumon cuit au sel et sucre, poudre glacée à l’huître, sauce au raifort, chair de kaki et roquette japonaise. Je ne vous cache pas que notre première réaction a été de nous demander si nous aurions assez à manger. Ça ne nous a pas empêché de savourer l’entrée qui alliait subtilement des saveurs inhabituelles. La poudre glacée était surprenante, on avait l’amertume de l’huître mais celle-ci pouvait être atténuée par la chaire sucrée du kaki. Le saumon était de qualité et délicieusement « mariné » par les épices.

On est restées dans le poisson avec le plat et nous avons reçu un dos de cabillaud, jus gras de volaille, pommes de terre croquantes et radis. C’était divin. Le jus gras était fort en goût et apportait un véritable plus au plat. La cuisson du cabillaud était bien maîtrisée, une peau bien saisie et la chair fondante. J’ai aimé la texture apportée par les pommes de terre croquante et les radis. On a terminé le plat avec le pain qui est assez addictif. Lorsqu’on mord dedans, il est impossible de ne pas le terminer et ça nous a permis de déguster le jus gras jusqu’au bout.

On s’est laissé tenter par un dessert à 8 euros. C’était le dessert du menu, une interprétation du vacherin. Il y avait un sorbet noix de coco et miel d’acacia, de la meringue française, des myrtilles, des physalis et des herbes (honny cress). Le dessert était frais, léger et délicat. La touche gourmande était apportée par la meringue. Elle n’était pas trop sucrée. J’ai aimé les fruits choisis et la note acidulée qu’ils ajoutaient au dessert.

Le lunch m’a donné envie de revenir découvrir le menu.

http://www.grammrestaurant.be

Ouvert du mardi au vendredi de 12h à 14h et de 18h30 à 22h et le samedi de 18h30 à 22h
0495-10 18 22

English version

First blog post of 2017, the opportunity for me to send you my best wishes for this new year.

It was while browsing on Facebook that I discovered the Gramm. The sight of some of their dishes pictures convinced me quite easily to go to rue de Flandre to taste their cuisine. Before the blog, I hardly ever eat in the city center, but since then I have had the same culinary love for rue de Flandre as for rue Lesbroussart. The restaurant has a fairly refined and sober decor. It is pretty straightforward except for the nice ceiling and the name written with neons at the front. The room is one long place.

 There is a unique six course menu for 45 euros but at noon, we also have the option of taking a two-course lunch for 18 euros. I confess that the large menu was very tempting but two days before Christmas Eve and the holiday, I preferred to be reasonable. We started with a salmon cooked with salt and sugar, oyster powder, horseradish sauce, persimmon and Japanese rocket. I do not hide from you that our first reaction was to wonder if we would have enough to eat. It did not stop us from savoring the starter that subtly combined unusual flavors. The iced powder was surprising, we had the bitterness of the oyster but this one could be attenuated by the sweet pulp of the persimmon. The salmon was of quality and deliciously « marinated » by the spices.

 We stayed in the fish with the dish and we received a back of cod, poultry fatty juice, crunchy potatoes and radishes. It was divine. The fatty juice was strong in taste and brought a real plus to the dish. The cooking of the cod was nicely controlled, a well seized skin and flesh melting. I liked the texture brought by the crisp potatoes and radishes. We finished the dish with the bread which is quite addictive. When you bite into it, it is impossible not to finish it and it allowed us to taste the fatty juice to the end.

 We were tempted by a dessert at 8 euros. It was the dessert of the menu, an interpretation of the vacherin. There was a coconut sorbet and acacia honey, French meringue, blueberries, physalis and herbs (honny cress). The dessert was fresh, light and delicate. The gourmet touch was brought by the meringue. It was not too sweet. I liked the selected fruit and the tangy note that they added to the dessert.

 The lunch made me want to return to discover the menu.

http://www.grammrestaurant.be

Open Tuesday to Friday from 12pm to 2pm and from 6.30pm to 10pm and Saturday from 6.30pm to 10pm
0495-10 18 22

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s