Dôme (FERMÉ)

For English, click here

Ça fait des semaines que je dois vous parler du Dôme, restaurant étoilé à Anvers. C’est maintenant chose faite. J’avais envie de découvrir ce restaurant depuis des années car j’ai eu l’occasion de travailler le temps d’une journée avec un des anciens Chefs pâtissiers du restaurant. Il m’a suffi de voir quelques photos de leur cuisine (à l’époque pas encore étoilée) pour le mettre sur ma « To go » liste.

Le Chef, Julien Burlat est français et a ouvert le Dôme en 2003. Depuis, il a enchaîné avec le Dôme sur Mer (un bistrot de la mer) et le Domestic (une boulangerie-pâtisserie) également à Anvers. Le restaurant se trouve dans un bâtiment classé de style Art Nouveau de 1893 et le nom tombe sous le sens quand on découvre l’endroit. C’est assez solennel, on se sent un peu impressionné quand on entre pour la première fois dans la salle principale. Le sol en mosaïque rajoute du cachet. Il n’y a pas beaucoup de tables et on peut profiter de la quiétude du restaurant. Le lieu est exceptionnel autant à l’extérieur qu’à l’intérieur.

image

Nous avons choisi le lunch trois services à 42 euros et commençons le menu avec trois jolies mises en bouche: un velouté de butternut, un carré de porc et un dips aux lentilles et grissini. Je les ai toutes beaucoup aimé mais je mettrai en valeur le velouté car il avait un côté réconfortant, surtout avec le temps froid et pluvieux qu’il faisait. Le butternut a un goût très doux et l’assaisonnement était parfaitement maîtrisé pour révéler toute les saveurs des différents ingrédients.

image

L’entrée était des Saint-Jacques, topinambours et crumble de noisette. J’ai trouvé l’assiette très belle, le produit principal est bien mis en valeur. Il y a parfois des plats dans lesquels on doit chercher la Saint-Jacques, c’était loin d’être le cas au Dôme où il y avait trois magnifiques Saint-Jacques poêlées parfaitement. J’ai aimé le mélange de ceux-ci avec la purée de topinambour qui était onctueuse et légèrement sucrée. On avait un mélange de texture avec les chips de topinambour et le crumble de noisette.

image

Nous sommes restés dans les fruits de mer pour le plat avec du Cabillaud, des oignon et des panais. Il y a une vraie passion pour les légumes oubliés depuis quelques années et ce pour mon plus grand plaisir. Le poisson était délicieux et généreusement nappé d’une sauce au beurre. Les oignons frits apportaient une saveur particulière au plat. On peut parfois avoir l’impression de ne pas assez manger dans les restaurants étoilés et c’est un vrai plaisir de découvrir une assiette aussi garnie.

image

Pour le dessert, le serveur nous a mis l’eau à la bouche avec l’intitulé jusqu’à ce qu’il prononce le mot « banane ». Si j’aime quasiment tout, la banane c’est ma kryptonite. Je la détecte même s’il n’y que 0,1% de banane dans le plat. On avait heureusement une alternative, la tarte au chocolat qui est semble-t-il, un incontournable du Dôme. J’étais quand même un peu déçue de ne pas avoir une belle composition sucrée mais j’ai tout de suite compris l’engouement pour cette tarte au chocolat. Le dessus était craquant à souhait et l’intérieur était moelleux. Le goût du chocolat n’était pas trop prononcé ce qui rend vite le dessert écœurant. J’aurais juste souhaité un peu plus de mousse à la vanille mais c’était surtout par gourmandise (quoique).
image

domeweb.be

Ouvert du mardi au vendredi midi et du mardi au samedi en soirée
02-239.90.03

English version

It’s been weeks since I have to tell you about the Dome, star restaurant in Antwerp. This is now done. I wanted to discover this restaurant for years because I had the opportunity of working a day with one of the former Pastry chefs of the restaurant. Seeing some pictures of their cuisine (no star at that time) was enough to put it on my « To go » list.

Chef Julien Burlat is French and has opened the Dome in 2003. Since then he followed with the Dome sur Mer (a seafood bistro) and the Domestic (a bakery) also in Antwerp. The restaurant is located in a listed building in Art Nouveau style from 1893 and the name makes sense when we discover the place. It’s pretty solemn, you feel a little impressed when entering for the first time in the main room. The mosaic floor added some character. There are not many tables and one can enjoy the tranquility of the restaurant. The place is exceptional both outside and inside.

We chose the three lunch services for 42 euros and start the menu with three lovely appetizers: a velvety butternut, a pork dice and a lentil dip and grissini. I have enjoyed all but I will highlight the soup because it had a comforting side, especially with the cold and rainy weather. The Butternut has a very mild flavor and the seasoning was perfectly controlled to reveal all the flavors of the various ingredients.

The starter was scallops, Jerusalem artichoke and hazelnut crumble. I found the plate beautiful, the main product is really put in the center. Sometimes there are dishes in which one must seek the scallops, it was far from the case at the Dome since I had three magnificent scallops fried perfectly. I liked the mixture with the Jerusalem artichoke purée which was creamy and slightly sweet. We had a contrast of texture with the Jerusalem artichoke chips and the hazelnut crumble.

We stayed in the seafood for the dish with cod, onion and parsnip. There is a real passion for forgotten vegetables in the last years and to my delight. The fish was delicious and generously topped with a butter sauce. The fried onions brought a special flavor to the dish. We can sometimes feel that we don’t have enough to eat in the star restaurants and it’s a real pleasure to discover a plate that is so generous.

For the dessert, the waiter brought water to the mouth with the name until he mentioned the word « banana ». If I like almost everything, banana is my kryptonite. I even detects if there are only 0.1% of bananas in the dish. Fortunately there was an alternative, we had the chocolate pie which is apparently, a signature dessert of the Dome. I was still a little disappointed not to have a nice sweet composition but I immediately understood the craze for this chocolate pie. The top was crisp to perfection and the interior was soft. The taste of chocolate was not too strong which can be sickening. I just wanted a little more vanilla mousse but it was mostly by greed (although).

domeweb.be

Open from Tuesday to Friday for lunch and from Tuesday to Saturday evening
02-239.90.03

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s