Delizie Della Mamma (Ixelles)

For English, click here

Le nom est particulièrement engageant et quand on appelle pour réserver, on est immédiatement sous le charme de l’accent chaleureux qu’on entend. Le restaurant est ouvert depuis quelques mois et se trouve à côté de feu Yamato. L’espace n’est pas énorme mais cela lui confère un côté chaleureux. On est dans la tendance des petites trattoria qui fleurissent à Bruxelles et où le restaurant fait aussi office d’épicerie et de traiteur. Ce qu’on va recevoir dans l’assiette, on peut l’apercevoir dans le comptoir.

On ne fait pas de chichis chez Delizie Della Mamma, on reste dans la simplicité. La déco est assez classique mis à part le joli dessin qui prend toute la place sur un des murs. Il rajoute au côté artisanal que défend le restaurant en proposant des pâtes maison. C’est vraiment la patronne qui donne vie à cet endroit avec sa gentillesse et son énergie.
image

Si on est amateur de pâtes, on trouvera notre bonheur dans la carte. On a quasiment un lexique sous nos yeux avec les différentes pâtes proposées et les photos qui vont avec. Pour chaque type de pâte, on a le choix entre plusieurs sauces. J’aurais trouvé ça plus fun de pouvoir choisir d’après nos envies mais je suppose que pour un Italien, il y a des mélanges qui relèvent de l’hérésie. Ce qui est super, c’est qu’on trouve des pâtes qu’on ne voit pas d’habitude.

J’ai donc jeté mon dévolu sur des Trofie au pesto à 10 euros. A la première bouchée, j’ai regretté de ne pas avoir une assiette qui fasse le double. J’ai même rationné mon mari qui piochait allégrement dans mon assiette. Les pâtes étaient délicieuses, la cuisson était juste comme il fallait. Je prends rarement du pesto et je me demande encore pourquoi car c’était délicieux et ce basilic était tellement parfumé. J’ai aussi apprécié ces gros morceaux de pignon de pin qui donnent du relief à cette sauce.
image

Je crois que j’ai trop apprécié le primi piatti car mon aubergine à la parmigiana à 9 euros ne lui arrivait pas à la hauteur. Le plat avait été mijoté, préparé longuement mais je lui trouvais beaucoup trop de goût. Il était très salé et il n’y avait rien à côté (un peu de salade ou un accompagnement neutre) pour l’adoucir. Avec l’aide de la bouteille d’eau, j’ai réussi à le terminer. J’ai trouvé ça un peu dommage car le plat aurait été bien meilleur si on avait réduit le sel.
image

Heureusement, le dessert fut une magnifique expérience. J’ai découvert la pana cotta au miel de truffe à 6,50 euros. C’est vraiment un produit surprenant: l’odeur de la truffe est très prononcé et il y a quelques morceaux de truffes dans le miel. Le miel était doux, bien sucré et le mélange avec la panna cotta était parfait. J’en ai encore la larme à l’oeil rien que d’y penser.
image

http://deliziedellamamma.be

Ouvert du lundi au samedi de 10h à 22h30
02-513.03.23

English version

The name is particularly engaging and when I called to book, I was immediately charmed by the warm accent on the other end. The restaurant opened a few months and is next to late Yamato (ramen bar). The space is not huge but it gives it a homey feel. There is a trend of small trattoria that are blooming in Brussels where the restaurant is also a grocery and catering place. What we will get in the plate can be seen in the counter.

We keep it simple at Delizie Della Mamma. The decor is fairly standard except for the pretty drawing that takes up all the space on one of the walls. It adds to the authenticity of the restaurant which offers homemade pasta. It is really the boss who gives life to this place with her kindness and energy.
 image If you are pasta lover, you will find your happiness in the menu. It is almost a lexicon in front of our eyes with the various proposed pasta and pictures that match the names. For each type of pasta, there is a choice of sauces. I would have found it more fun to choose according to our desires but I guess for an Italian, there are mix that fall under heresy. What’s great is that the pasta choice is quite broad and sometimes unusual.

So I decided to go for the trofie with pesto for 10 euros. At the first bite, I regretted that I didn’t have a plate that was twice as big. I even limited my husband who was digging merrily in my plate. The pasta was delicious, the cooking was just as it should. I rarely take the pesto and I still wonder why as it was delicious and the fragrance of basil was really strong. I also liked those big pine nut pieces that give crunchiness to the sauce.
 image I think I enjoyed too much the first course and my eggplant parmiggiana (9 euros) could not be as satisfying. The dish was well cooked but it had way too much taste. It was very salty and there was nothing around (some salad or a neutral accompaniment) to soften it. With the help of the bottle of water, I managed to finish it. I thought it was a shame because the dish would have been much better if they had reduced the salt.
 image Fortunately, the dessert was a wonderful experience. I discovered the pana cotta with truffle honey at 6,50 euros. It’s really an amazing product: the smell of truffle is very strong and there are a few pieces of truffles in the honey. The honey was smooth, sweet and the coating with the panna cotta was perfect. I still have tears in the eyes just by thinking about it.
 image

http://deliziedellamamma.be

Open Monday to Saturday from 10am to 10.30pm
02-513.03.23

Publicités

3 réponses à “Delizie Della Mamma (Ixelles)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s