The Jane (Anvers)

For English, click here

J’étais particulièrement impatiente de découvrir The Jane. Déjà c’était toute une histoire pour réserver une table. C’est mon amie qui s’en est chargée et elle devait passer par un site web tous les matins pour voir les disponibilités et prendre une table. Au début, on espérait avoir une table un vendredi et puis, on s’est dit que ce n’était pas mal non plus de manger n’importe quel jour et de limiter l’attente. Au final, il y a eu trois mois d’attente.

Pour avoir vu des photos sur le net, je savais que le restaurant situé dans la chapelle d’un ancien hôpital militaire était vraiment magnifique. C’est Sergio Herman qui est aux commandes de The Jane. Ce charismatique Chef possédait autrefois le Oud Sluis, restaurant 3 étoiles et côté 20/20 au Gault Millau. Il y a même un film documentaire « Fucking perfect » qui lui a été consacré.

Le restaurant est époustouflant. Il y a un étage supérieur où une carte brasserie est proposée. On peut manger autour d’un bar où plusieurs chefs cuisinent devant nous. Nous étions installées dans la partie restaurant où les chefs oeuvrent dans une sorte de véranda. Outre l’imposante structure lumineuse au plafond, j’ai vraiment adoré l’impressionnant travail sur les vitraux. Cela n’est qu’un des nombreux exemples de leur volonté de mélanger un design moderne et des architectures d’époque.
image

The Jane ne propose pas de plats à la carte mais différents menus. Le menu 7 services est à 85 euros tandis que celui à 8 services est à 100 euros. Je vous avoue que j’ai eu beaucoup de mal à suivre tous les plats, à noter ce qui a défilé devant nous et je n’ai pas reçu les intitulés de tout ce qu’on a eu en amuse-bouches donc je vous laisserai plutôt admirer les photos. Il faut dire que j’avais envie de profiter du moment et de mon amie. Il y a eu quelques changements par rapport au menu, on a par exemple reçu du boeuf au lieu du pigeon.
image

Il y a eu 4 amuses-bouches. J’ai surtout aimé le bouillon avec les nouilles asiatiques et le petit tempura. Il y avait plein de saveurs avec le mélange d’herbes et le bouillon était bien parfumé. J’ai moins aimé le petit bol à côté qui était un assortiment de légumes croquants et marinés car tout était fort acide. Il y avait d’ailleurs pas mal d’entrées qui avaient cette touche d’acidité mais parfois, je la trouvais trop présente et cela occultait les autres goûts.
image

Le service n’a pas traîné. On recevait parfois les plats alors qu’on n’avait pas terminé le précédent. Au début du menu, on recevait parfois trois plats en même temps mais je peux comprendre la démarche car autrement, on se serait sorti de table après minuit. Ca restait toutefois un peu déstabilisant.

Graphiquement, j’ai eu un gros coup de coeur pour l’entrée de sashimi à la pomme verte. J’ai trouvé l’ensemble avec ces petites fleurs, très mignon. Le plat se laissait vraiment admirer mais on a succombé à l’appel du ventre et la combinaison sashimi et pommes est toujours un régal. On mixe différentes textures et le salé avec le sucré acidulé.
image

Les autres entrées étaient aussi très bonnes avec une présentation bien soignée. J’ai préféré les entrées chaudes au froides car j’ai trouvé qu’il y avait moins cette note acide et les bouillons étaient un véritable régal. Avant le dernier plat, nous avons reçu une assiette végétarienne qui était superbe. De mémoire, je pense qu’il y avait un plat avec une ratatouille revisitée, des lentilles et une sauce au yahourt. Je me suis régalée avec les lentilles accompagnées de la sauce au yahourt. Les lentilles étaient encore croquantes et l’onctuosité du yahourt complètait parfaitement l’ensemble.
image

On a ensuite eu le boeuf Simmenthal et là, ce fut juste parfait. La viande était juteuse, tendre et parfaitement accompagnée avec les asperges entre autres. On avait droit à deux morceaux chacune. Mon amie ayant déjà trop mangé m’a généreusement cédé son deuxième morceau et je ne me suis pas faite prier pour le terminer.
image

On a terminé avec un dessert au chocolat qui était assez léger. On y retrouvait quelques fleurs qui semblaient être le fil rouge de la cuisine du Chef: du cocktail jusqu’au dessert. Cette touche florale m’a bien plu.
image

Voilà un restaurant que nous ne sommes pas prêtes d’oublier. J’ai d’ailleurs envie de revenir pour découvrir la carte de la brasserie et manger au bar pour admirer les Chefs à l’oeuvre.

http://www.thejaneantwerp.be

Ouvert tous les jours sauf le lundi et le dimanche
03-808.44.65

English version

rsion
I was especially impatient to discover The Jane. It was already quite a story to book a table. It was my friend who took care of getting us a table and she had to go through a website to check the availability everyday. At first we hoped to have a table on a Friday and then we figured it was better to ask for the first available table. Finally, we waited 3 months.

Having seen the photos on the net, I knew that the restaurant located in the chapel of a former military hospital was really beautiful. Sergio Herman is behind this project. This charismatic Chef once owned the Oud Sluis, a 3 star restaurant and noted 20/20 in Gault Millau. There is even a documentary film called « Fucking perfect » dedicated to him.

The restaurant is stunning. There is an upper floor where a brasserie menu is proposed. You can eat around the bar where several Chefs cook in front of you. We were seated in the restaurant part where the Chefs work in a sort of veranda. Besides the impressive lightning structure of the ceiling, I really loved the magnificient work on the windows. This is just one of many examples of their desire to blend modern design and architecture from the past.
 image The Jane does not offer dishes a la carte but different menus. The 7 course menu twas proposed at 85 euros while the 8 course menu is at 100 euros. I have to admit that I had a lot of trouble of keeping track of all the dishes we received. Usually I ask them to write down the menu for me but the restaurant was really packed and I didn’t want to bother them so I will let you admire and guess what is on the pictures. I must say that I wanted to enjoy the moment and the company of my friend. There were few changes from the menu, for example we received beef instead of the pigeon.
 image There were 4 appetizers. I especially liked the broth with the Asian noodles and the small tempura. It was full of flavor with the herb mixture and the broth was well flavored. I did not like the small bowl that was next to it with an assortment of pickled and crisp vegetables because everything was very acid. There was also a lot of starters that had a touch of acidity but sometimes I found it to be too present and it kind of blend the other tastes.
 image The service was quite fast. Sometimes we received the next dish when we were still eating the previous one (at least I was). At the beginning of the menu, we sometimes received three dishes at once but I can understand the process because otherwise we would have left the table after midnight. That  was however a little unsettling.

Graphically, I had a crush for the sashimi with green apple starter. I found the flowery look to be quite cute. We could really admire this dish forever but then it is hard to resist to the call of the stomach and the sashimi and apples combination is always a treat. It mixes different textures and the salty with the sweet slightly sour.

The other starters were also very good and nicely displayed. I preferred the warm starters to the cold ones because  there was less sourness and the broths were a real treat. Before the last dish we received a vegetarian assortment which was superb. From memory, I think there was a plate with a revisited ratatouille, lentils and a yogurt sauce. I really enjoyed myself with the lentils and the yogurt sauce. The lenses were crisp and the creaminess of the yogurt perfectly complemented the set.
 image The Simmental beef was tjust amazing. The meat was juicy, tender and perfectly accompanied with asparagus among others. It was entitled to two pieces each. My friend has already overeaten so has generously given me her second piece and I didn’t need to be asked twice to finish it.
 image We ended the meal with a nice chocolate dessert that was quite light. Again there were some flowers which seemed to be the theme of the Chef’s cuisine: from the cocktail to dessert. I actually like that floral detail.
 image This is a restaurant that we’re not ready to forget. I also want to come back to see the menu of the brasserie and to eat at the bar to watch the Chefs at work.

http://www.thejaneantwerp.be

Open daily except Monday and Sunday
03-808.44.65

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s